Réalisateur : Géza Radványi
Comedie : Lilli Palmer (Fraeulein Elisabeth von Bernburg) & Romy Schneider (Manuela von Meinhardis)(ce scene baiser)

La sensible Manuela von Meinhardins, qui vient de perdre sa mère, est mise dans un pensionnat où la directrice fait régner une discipline militaire. Heureusement elle est affectée à la division et au dortoir de Mlle von Bernburg qui est bienveillante et affectueuse avec ses élèves. Peu à peu, Manuela s'habitue à sa nouvelle existence. Voyant que pourtant Manuela semble ne pas bien travailler, Mlle von Bernburg cherche à connaître les raisons de cette insuffisance ; au cours d'une conversation qu'elle a avec la jeune fille, elle se rend compte que cette dernière lui a voué une sorte d'adoration sans mesure. Cette révélation n'est pas sans inquiéter et troubler l'institutrice. A la suite d'une représentation de Roméo et Juliette, le jour de la fête de la directrice, Manuela, grisée par un punch trop corsé, proclame à toutes son amour pour Mlle von Bernburg. Affolée par le scandale qu'elle déchaîne, ne comprenant pas la faute qu'on lui reproche, mais accablée, elle tente de se suicider. Elle est sauvée in extremis par Mlle von Bernburg et par ses camarades. La directrice de la pension, comprenant ses maladresses, se rend au chevet de Manuela, et là, lui tend affectueusement la main, tandis que Mlle von Bernburg, volontairement, quitte l'institution.


jeune filles en uniforme
envoyé par Ange-diable