Admirateur de la première heure, j’ai eu la chance et l’honneur de la rencontrer pour la première fois alors qu’elle montait sur les planches en France, à Poitiers.

C'était pour la "Mouette" de Tchekhov. Après le fabuleux succès des «Sissi», elle tenait à prouver son talent de comédienne. Les précieux instants où j’ai pu l’approcher, discuter avec elle, resteront à jamais gravés dans mon cœur. Romy avait un sourire fascinant, une spontanéité touchante et charmante.

Poitiers, 1962 :
Première rencontre de Jean-Claude Bottereau avec Romy Shneider
lors de la réprésentation de La Mouette de Tchekov.

Cette rencontre fut aussi le point de départ de ma quête. Je n’ai plus cessé de collecter les portraits, les articles, la moindre photographie où elle figurait. Aujourd’hui, je suis vraiment heureux de diffuser le fruit de ce long et patient travail, que certains qualifient de passionné.